Axe 4 : Vulnérabilité du littoral guyanais

Animateurs

Valérie Morel (Discontinuités) et Philippe Cuny (MIO).


Participants

BRGM Guyane : Ariane Blum
CEREGE : Edward Anthony, Guillaume Brunier
CEREGMIA : Bassirou Diop, Nicolas Sanz
CERSP : Luc Doyen
CNRS Guyane : Antoine Gardel (CNRS Guyane et LOG), Christina Peron
Discontinuités : Valérie Morel
ECOLAB : Franck Gilbert
ESPACE-DEV : Franck Dolique
GREThA : Jean-Christophe Péreau
LEMAR : Emma Michaud, Gérard Thouzeau
M2C : Fabienne Petit
MIO : Patricia Bonin, Philippe Cuny, Cécile Militon


Contexte

L’espace littoral guyanais présente une grande instabilité physique, en raison notamment de l’influence de la dynamique sédimentaire du fleuve Amazone.
Il constitue un territoire à risque d’érosion et de submersion, sous les effets combinés de la modification du trait de côte (avancée ou recul) et de l’installation des hommes au plus près du rivage.

Maison détruite lors d'un épisode érosif en 2013, Route des plages, Rémire-Montjoly © VMorel, IRD, DiscontinuitésMaison détruite lors d’un épisode érosif en 2013, Route des plages,
Rémire-Montjoly © Valérie Morel

Ce contexte multi-enjeux est source de vulnérabilités variées :

  • envasement cyclique des estuaires, des ports et des plages ;
  • mise en danger d’habitations et d’infrastructures en période d’érosion et de submersion ;
  • risques sanitaires liés aux maladies infectieuses à transmission vectorielle ;
  • risques de contamination et de pollution : plomb, mercure, hydrocarbures, pesticides, etc.
  • diminution des ressources en termes de biodiversité halieutique (activités de pêche, ressources pour l’alimentation).

Risque submersion GuyaneRisque de submersion de l’habitat côtier en Guyane française,
Anse Nadeau, 2007 © Valérie Morel


Questions scientifiques

L’axe 4 du GDR LiGA a pour objectif d’identifier et d’évaluer les vulnérabilités du littoral guyanais en tant qu’éco-sociosystème, en développant une approche fondamentalement interdisciplinaire.

Eco-sociosysteme littoralSchéma représentant l’éco-sociosystème littoral, théâtre de vulnérabilités souvent imbriquées. Conception : Philippe Cuny

L’une des premières étapes du travail de recherche consiste à établir un consensus méthodologique sur la manière d’évaluer ces vulnérabilités : identifier des variables et indices pertinents; définir les modalités de collecte et d’agrégation des données, etc.

L’une des finalités est également de mettre à disposition des acteurs du territoire une nouvelle manière d’appréhender le fonctionnement littoral. Les modalités du transfert des connaissances devront être établies pour que les recherches scientifiques développées dans cet axe contribuent effectivement à réduire la vulnérabilité de l’éco-sociosystème littoral guyanais.

Cette approche se veut transposable à d’autres territoires littoraux que ceux-ci soient contigus à la Guyane ou situés dans d’autres contextes éco-sociosystémiques.